Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
communesalgeriennes

pressions politiques et code communal

, 18:52pm

Le ministre délégué des collectivités locales essaie  de mettre en confiance élus locaux et fonctionnaires des communes quant à l’intérêt que porte le gouvernement au secteur. En effet il confirme le projet de révision du code communal. Dans ce texte apparaît en grande ligne « l’équilibre entre le pouvoir des élus et celui de l’administration ». Enfin le pouvoir reconnaît pour la première fois,me semble-t-il, la dichotomie dans les communes algériennes entre les organes élus et l’administration. Tout le monde est d’accord pour reconnaître le rôle de l’administration communale représentée surtout par le secrétaire général qui joue un rôle prépondérant qualifié par des responsables politiques de « cheville ouvrière » des communes. Mais, paradoxalement ce fonctionnaire est resté confiné dans un rôle d’exécutant des ordres du maire qui est sont patron et de qui, d’ailleurs, sa carrière dépend. Le secrétaire général,contrairement à ce qu’on peut penser d’apparence, n’exerce pas d’autorité disciplinaire sur le personnel communal. Cela veut dire en clair qu’un fonctionnaire communal qui se trouve « protégé » par le maire ou même par un élu se verrait échapper à l’autorité du secrétaire général. Cette situation est arrivée plusieurs fois dans des communes, ce qui met le secrétaire général dans une situation inconfortable vis-à-vis des autres fonctionnaires et on imagine la remise ne cause de l’autorité de ce  responsable de la commune. Est-ce que l’Etat va prendre en charge ce problème et le résoudre pour la bonne gestion des communes ? Il faut dire que les pressions des militants du FLN, le parti politique du pouvoir, sont très influentes et très prises au sérieux au plus haut niveau et, dans ces conditions ,tout dépend de la réaction des politiques face à ces pressions.